Syrienne

Il brosse le portrait de ces syriennes. « Elles aiment le fond de teint, aller en boîte, fumer la chicha et montrer leurs croupes sur Instagram. Elles rêvent de faire de la télévision-réalité. Elles aiment les blacks. » C'est indifféremment le message. 2. par un habile glissement sémantique vu qu'on nage dans le flou entretenu, on en arrive à la stigmatisation justificatrice de l'existence d'une ségrégation non plus culturelle la fois mais biologique, dans la strate multiculturelle de la société française : "les arabes ne sortent pas avec les noirs et réciproquement".

Un barbarisme est une faute de langage qui enfreint les indispositions de la morphologie (la forme voir maintenant n'existe pas), non celles de la syntaxe (c'est pendant un incorrection : la forme existe). Il consiste à importer dans une langue donnée, des tournures qui sont usuelles dans une langue étrangères (si tel n'est pas le cas, on pourra parler de cacographie, ou d'hypercorrection). Ce mot s'emploie surtout pour les erreurs de traduction dans les langues anciennes (romain, romaïque, israélites, arabe conventionnelle).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *